Economie

General Electric à Belfort : des députés, dont F. Roussel, vont mettre l’État en demeure pour lui demander d’agir

Fabien Roussel, député PCF du Nord, Olivier Marleix, député LR et Bastien Lachaux, député LFI, membres de la commission parlementaire sur le rachat de la branche énergie d’Alstom par GE, vont « mettre en demeure l’Etat ».

Objectif de cette procédure : exiger de l’Etat l’application de l’accord qui avait été signé en novembre 2014 avec General Electric, accord qui n’est, selon eux, « pas respecté ».  Les trois parlementaires ont rencontré, le 9 juillet, le collectif composé par l’intersyndicale de GE et les élus locaux à Belfort.

Ce collectif va publier une lettre ouverte pour demander, là-encore de manière formelle et solennelle, l’application de cet accord entre l’Etat et GE. Si la mise en demeure reste sans effet, le collectif envisage d’entreprendre une action en justice comme une assignation de l’État devant les tribunaux pour non application de l’accord.

Il prévoit également d’organiser des « assises de l’Énergie et du développement industriel » en septembre.

A suivre…

 

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu
sed libero id, Sed Curabitur nunc ut ipsum Praesent
×
×

Panier

CIDEFE