Sport

France urbaine propose une nouvelle gouvernance décentralisée du sport

Jean-Luc Moudenc, président de France urbaine, estime que « la nouvelle organisation du sport dans les territoires permettra de répondre plus efficacement aux enjeux de santé, d’éducation, de vivre-ensemble ou encore de développement durable. Nous souhaitons une coordination territoriale qui permettra une montée en puissance concomitante du développement de la pratique physique et sportive et de l’accompagnement de la haute-performance ».

Pour l’association, la place de choix des collectivités territoriales en son sein marque la reconnaissance du savoir-faire des territoires – au premier chef les grandes villes et métropoles – en matière de conduite et de gestion des politiques sportives. L’ANS conforte les élus locaux comme ensembliers de ces politiques dans leur dimension tant éducative, sociale qu’environnementale, en lien avec les enjeux spécifiques des territoires.

Dans cette perspective, France urbaine a rédigé une contribution qui pose les jalons de l’acte II de la nouvelle gouvernance territoriale du sport. En proposant une architecture décentralisée du sport, matérialisée par des « Conférences régionales du sport » modulables et agiles selon les territoires, la contribution s’ancre dans l’actualité politique du moment, en vue d’une nouvelle étape de la décentralisation et d’une réorganisation des services déconcentrés de l’Etat.

En ce sens, les élus de France urbaine plaident pour une clarification des compétences et une mobilisation de l’ensemble des acteurs, afin de faire du sport un marqueur de l’action publique locale et un vecteur du dialogue entre les territoires.

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu
consequat. felis vel, consectetur accumsan fringilla
×
×

Panier

CIDEFE