Numérique

Fracture numérique : l’illectronisme touche 17% de la population selon l’INSEE

Ne pas avoir accès à Internet ou ne pas savoir utiliser les outils numériques représentent un handicap pour près de 17% de la population française, selon une étude de l’Institut national de la statistique et des études économiques(nouvelle fenêtre) (INSEE). Cet illettrisme numérique, appelé « illectronisme » touche en particulier les populations les plus fragiles. 

En 2019, 15% de la population n’a pas utilisé Internet au cours de l’année. Ce non-usage est étroitement lié à la fracture numérique. Si l’accès à Internet se développe, des inégalités persistent chez les personnes les plus âgées, les personnes moins diplômées et les ménages aux revenus modestes .

Ainsi, une personne de plus de 75 ans sur deux n’a pas d’accès à Internet depuis son domicile (53%), alors que seuls 2% des 15-29 ans ne sont pas équipés. C’est également le cas de 34% des personnes peu ou pas diplômés (contre 3% des diplômés du supérieur), et de 16% des ménages les plus modestes (contre 4% des ménages les plus aisés). 

Mais utiliser Internet ne suffit pas pour maîtriser les fondamentaux du numérique. Ainsi, 38% des usagers apparaissent manquer d’une compétence numérique dans au moins un de ces domaines : la recherche d’information, la communication, l’utilisation de logiciels et la résolution de problèmes. 2% ne savent pas utiliser un ordinateur, même s’ils ont l’équipement nécessaire.

Selon l’étude de l’INSEE, la dématérialisation de l’administration accroît le risque de non-recours aux droits et d’exclusion pour les personnes concernées, comme en témoigne le rapport du Défenseur des droits(nouvelle fenêtre) publié en janvier 2019.

Le niveau de compétences numériques en France reste néanmoins semblable à la moyenne européenne. 

 

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Donec libero venenatis, elit. mattis dictum vel, sed libero
×
×

Panier

CIDEFE