Environnement

[Étude] « Les français, les objectifs de développement durable et l’agenda 2030 »

Quelques jours avant le second tour des élections municipales et avant la présentation par Emmanuel Macron des mesures de la Convention Citoyenne pour le Climat, Harris Interactive a interrogé les Français sur leurs représentations à l’égard du développement durable : dans quelle mesure ont-ils modifié leurs comportements au cours des dernière semaines ? Qu’envisagent-ils pour l’avenir ? Quelles motivations pourraient les inciter à adapter leurs comportements dans un objectif durable ? Quel niveau de connaissance ont-ils des Objectifs de Développement Durable et de la feuille de route nationale ? Quels acteurs attendent-ils sur ce sujet ?

Que retenir de cette enquête, notamment pour les collectivités ?

  • Au cours des dernières semaines, plus d’un quart des Français ont affirmé faire plus attention que d’habitude à l’origine des produits alimentaires (38%) et à leur consommation de façon générale (31%), mais aussi à l’impact de leur mode de vie sur leur santé (34%), à leur production de déchets (29%), à leur impact sur le climat (28%) et à leur gestion de l’eau potable chez eux (26%).
  • Que ce soit par rapport au passé ou en se projetant vers l’avenir, l’idée de faire preuve de davantage de vigilance sur ces sujets est davantage revendiquée par certains profils : principalement les jeunes, mais aussi les personnes disposant de diplômes élevés et les sympathisants de formations politiques situées sur la gauche de l’échiquier national.
  • Les Français souhaitent voir une progression du développement durable, mais sans que cela se fasse au détriment d’enjeux économiques. Une majorité s’accorde à considérer que les différentes modalités du développement durable devront occuper plus d’importance à l’avenir : santé et bien-être (68% plus important), climat et biodiversité (63%), éducation et formation (59%), action internationale pour la transition écologique (55%)… Mais dans le même temps, près d’un Français sur deux estiment que la compétitivité de la France (49%) et la croissance économique (47%) devront également accroître leur importance dans la société française, quand moins de 20% plaident en faveur d’une réduction des considérations économiques à l’avenir.
  • Enfin, les Français souhaitent que tous les acteurs publics s’engagent en faveur du développement durable. Notamment les institutions françaises (collectivités 88%). Les citoyens estiment également nécessaires de s’investir eux-mêmes dans ce mouvement, 84% considérant que chacun a un rôle important à jouer. Alors que les seniors expriment davantage d’attentes que les jeunes à l’égard des institutions, un consensus générationnel se forme concernant le rôle des citoyens : quel que soit leur âge, 42% des Français considèrent qu’ils ont un rôle « très important » à jouer.

Lire l’intégralité de l’étude.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
ut ante. porta. accumsan lectus commodo nunc mattis Aenean at mi,
×
×

Panier

CIDEFE