Sport

Équipements sportifs : les nouvelles restrictions provoquent l’incompréhension des élu·e·s

Le ministère des Sports a annoncé des restrictions dans l’accès aux équipements sportifs. Dans les zones d’alerte renforcée ou maximale, les piscines pourront être fermées au grand public sur décision du  préfet. Pour les élus locaux, ces décisions ne se justifient pas.

Les équipements sportifs sont de nouveau fermés depuis le 26 septembre. Tous les équipements sportifs ? Non. Tous les publics sont-ils concernés ? Non plus. Tous les territoires font-ils l’objet de mesures identiques ? Pas davantage. Vendredi 25 septembre, la ministre déléguée aux Sports, Roxana Maracineanu, a présenté des mesures spécifiques au champ du sport. Des mesures qui s’inscrivent « dans la continuité des décisions prises par le gouvernement pour faire face à la dégradation de la situation sanitaire ».
Les équipements couverts sont les plus impactés. Gymnases et salles de sport, publics comme privés, sont fermés dans les zones d’alerte renforcée et maximale. Certains publics prioritaires pourront toutefois continuer d’y accéder : scolaires, mineurs pratiquant en association sportive, sportifs de haut niveau, espoirs et professionnels, personnes en formation professionnelle ou universitaire.
Les équipements de plein air ne sont en revanche pas concernés par ces restrictions. Et ce quels que soient le public, la zone géographique ou le type de pratique. La ministre rappelle cependant que ces équipements restent soumis à un protocole sanitaire strict qui doit être respecté, sauf lorsque la nature de l’activité ne le permet pas…

Lire la suite sur Localtis

Laisser un commentaire

Fermer le menu
ipsum ante. elit. ut accumsan adipiscing Curabitur
×
×

Panier

CIDEFE