Education

[Enquête OZP] L’évaluation de la refondation de l’éducation prioritaire

L’Observatoire des Zones Prioritaires (OZP) propose une évaluation de l’éducation prioritaire sur la période 2014/2019. Son enquête « repose sur le volontariat et l’auto-évaluation ». Le bilan de l’OZP se fait sur trois points : les acquis, les obstacles et les leviers.

La circulaire ministérielle de 2014 refondant l’éducation prioritaire précisait que l’ensemble des projets de réseaux ainsi que la carte de la géographie prioritaire devaient être évalués au terme d’une période de cinq ans, soit en 2019. Il s’agit là d’une étape importante pour améliorer et renforcer cette politique afin qu’elle puisse mieux contribuer à la réussite des élèves des quartiers défavorisés.

L’OZP, association indépendante fondée en 1990, constatant l’absence d’initiative ministérielle, a décidé de prendre ses responsabilités en proposant une évaluation publique de l’éducation prioritaire sur la période 2014/2019.

L’actualité politique de ces derniers mois a replacé au premier plan la question des inégalités sociales, des fractures territoriales et de l’efficience des politiques publiques censées y répondre. La question sociale est centrale dans le traitement des inégalités en particulier concernant la politique scolaire. « L’École est le moment où les différences des enfants deviennent des inégalités. Les écarts, aujourd’hui, sont entérinés plus que contrebalancés » (Bernard Lahire). Le système éducatif français prend mal en compte les élèves qui, du fait de leur origine sociale, ne sont pas en connivence avec les codes et la culture scolaires. Pour beaucoup d’entre eux, cette école n’apparaît pas comme une école émancipatrice par les savoirs et les cultures mais comme une machine qui classe, trie et conduit à l’échec et à la perte de l’estime de soi. Pour qui refuse l’idéologie libérale de sélection naturelle dès l’enfance s’impose la nécessité d’une politique scolaire en rupture avec ce modèle afin que l’école publique soit vraiment l’école de tous et en particulier pour les élèves qui vivent dans les quartiers populaires…

Lire l’enquête
Lire l’analyse de Localtis

Laisser un commentaire

Fermer le menu
odio quis mattis Donec eleifend Lorem Praesent leo. dapibus amet, Praesent ut
×
×

Panier

CIDEFE