Emploi

Emploi : la crise a manifestement plus impacté les zones touristiques et les plus fragilisées

Si la crise sanitaire et le choc économique ont affecté l’ensemble de la France en 2020, leur puissance a été variable selon les territoires, indique une note d’analyse publiée par France stratégie le 16 avril 2021. Celle-ci confirme la forte exposition des territoires touristiques de l’Est, du Sud et de l’Île-de-France, alors que l’Ouest résiste mieux. Une attention particulière devrait être apportée aux zones déjà fragiles avant l’arrivée de la pandémie.

« Dans l’optique d’orienter les politiques publiques de soutien territorial, l’identification des zones les plus fragilisées par la crise en 2020 est essentielle », exposent les auteurs de la note d’analyse publiée par France stratégie le 16 avril qui proposent de « cerner les difficultés préexistantes des territoires les plus touchés afin de cibler ceux qui devraient bénéficier d’un accompagnement plus appuyé de sortie de crise ».

Pour ce faire, ils ont mesuré les effets de cette dernière sur les entreprises et les personnes dans les territoires à l’échelle des zones d’emploi (305 espaces géographiques) à partir de trois indicateurs : l’exposition à la perte de valeur ajoutée via l’effet de la composition sectorielle de l’emploi ; le taux de recours apparent à l’activité partielle ; la variation de l’emploi salarié privé.

Au sommaire :

  • L’est et le sud très touchés, l’ouest relativement épargné ;
  • 36 zones ont perdu plus de 3,5% de leur emploi salarié ;
  • Les petites agglomérations ont mieux résisté ;
  • Prévenir un approfondissement des inégalités territoriales.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
venenatis Praesent consectetur leo. in elit. massa velit,
×
×

Panier

CIDEFE