Economie

Elsa Faucillon : Assez des licenciements boursiers !

À la Snecma Gennevilliers, 120 postes doivent être délocalisés au Mexique pour des logiques boursières, qui n’empêche pas son directeur général de conserver 1,5 million d’euros de salaire annuel… La suffisance et le mépris de la ministre sont affligeants. Soutien aux salariés qui vont entendre cette réponse !

Laisser un commentaire

Fermer le menu
suscipit ut vulputate, Donec Aliquam at quis vel, leo. venenatis accumsan mattis
×
×

Panier

CIDEFE