ÉgalitéFinances

[Point de vue] Égalité femmes-hommes : Lyon, Montreuil ou Rennes adoptent un « budget genré »

Plusieurs grandes municipalités ont décidé de mettre en œuvre ce dispositif qui permet de mesurer l’impact des dépenses publiques sur l’égalité femmes-hommes. Non sans difficultés, car sa déclinaison concrète suscite des débats et renchérit les coûts.

L’Australie l’a expérimenté en 1984, puis le Royaume-Uni quatre ans plus tard et ensuite l’Autriche, la Belgique, l’Espagne… En France, le « budget genré », ou « budgétisation sensible au genre » débarque, brandi telle une arme contre les discriminations hommes-femmes par des élus locaux, socialistes, communistes et écologistes.

Concrètement, il s’agit d’« analyser les conséquences directes et indirectes des dépenses et des recettes publiques sur la situation respective des femmes et des hommes », précise une note de la Direction générale du Trésor. Le concept n’est pas nouveau. Porté par des économistes féministes dès les années 1980, il est recommandé par l’Onu femmes depuis 1995 et le Conseil de l’Europe depuis 2009. En France, la loi du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes prévoit que les collectivités de plus de 20 000 habitants présentent, avant le débat d’orientation budgétaire, un rapport relatif à leurs actions en faveur de l’égalité…

Laisser un commentaire

Fermer le menu
elementum nec Donec fringilla Donec felis ante. Praesent risus.
×
×

Panier

CIDEFE