AlimentationCrise COVID

Durcissement des règles de distanciation dans les lieux de restauration collective, dont les cantines

Un décret du 27 janvier 2021 modifie les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de Covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. Son article 2 dispose que dans la restauration collective sous contrat, dont les cantines scolaires font partie, la distanciation entre deux personnes est portée de un à deux mètres. Et que l’exception à cette règle concerne désormais les groupes de quatre personnes venant ensemble au maximum, contre six auparavant. Ces mesures sont applicables dès le 28 janvier 2021, jour de leur publication au Journal officiel.

Conséquence pratique : les réfectoires devront se réorganiser pour permettre une distanciation de deux mètres entre élèves, à l’exception des groupes d’élèves issus d’une même classe dans une limite de six personnes. Mais cette dernière mesure pose question. En effet, dans ses « repères pour l’organisation de la restauration en contexte Covid » du 18 janvier, le ministère de l’Éducation nationale ne posait aucune limite au nombre d’élèves composant un groupe, et ce malgré les dispositions du décret du 29 octobre 2020 limitant à six le nombre de personnes composant un groupe de personnes déjeunant ensemble dans un lieu de restauration collective. Cette exception va-t-elle perdurer ? Si tel était le cas, ce nouveau décret n’aurait que peu d’incidence dans les cantines scolaires. Seule une distanciation de deux mètres entre les groupes serait requise.

Le décret du 27 janvier modifie par ailleurs les règles de commercialisation des gels hydroalcooliques et des masques.

Source : Localtis

Laisser un commentaire

Fermer le menu
vel, Nullam id libero neque. in ut elit. id
×
×

Panier

CIDEFE