Mardi 22 octobre 2019

Journée mondiale de l'énergie

aujourd'hui en France, la précarité énergétique touche
12 millions de personnes

"Rapport sur l'industrie : l'Etat prête à des entreprises en difficulté à des taux usuriers (de 10 à 20%)"

Fabien Roussel, Député du Nord et Sébastien Jumel, Député de Seine-Maritime, vont présenté en fin d'après-midi en commission des affaires économiques et demain en commission des finances, leur rapport sur l’industrie. Ce rapport fait particulièrement le point sur les dispositifs destinés à accompagner les entreprises en difficulté. Il montre que plusieurs budgets sont en baisse, alors qu’ils devraient être maintenus, voire augmentés. Il révèle aussi que l’Etat, via le Fonds de développement économique et social (FDES), prête à des taux usuriers, de 10 à 20%, à des entreprises qui sont déjà en difficulté. La raison d’une telle aberration tient aux règles européennes. L’Etat doit en effet prêter aux mêmes conditions que les prêteurs privés impliqués dans le tour de table. Or en France, les banques font défaut, laissant toute la place à des fonds vautours qui prospèrent sur le dos des faillites d’entreprises. C’est pourquoi ils proposent trois pistes pour faire émerger de véritables investisseurs industriels : - Création d’un label identifiant les fonds de retournement « responsables », c’est-à-dire ceux qui respectent des conditions strictes en matière de sauvegarde de l’emploi, de responsabilité environnementale et de maintien de l’activité en France ; - Création d’un fonds public-privé de retournement, abondé par l’Etat, les grandes entreprises et le secteur bancaire ; - Création de fonds spécialisés par filière, à l’image du fonds de modernisation des équipementiers automobiles, créé en 2009 et qui s’est avéré très utile pendant la crise. Ce rapport insiste ainsi sur la nécessité d’élaborer une stratégie industrielle offensive, permettant l’identification de filières structurantes pour l’avenir de l’industrie française.  

Lire l'article
[Lu dans la presse] Maires, la crise des vocations

Le Sénat se prononce aujourd’hui sur le projet de loi engagement et proximité, censé répondre à la crise des vocations et aux difficultés des édiles des petites communes. Les avancées restent timides, surtout à budget constant. L'Humanité du jour y consacre deux articles (sur abonnement) : Le blues des maires soigné à dose homéopathique et Nouvel acte de décentralisation : l'exécutif met l'égalité en péril

Lire l'article
L’AAH des personnes handicapées élues maires ou adjoints est maintenu
Jusqu’à présent, une personne handicapée élue dans un conseil municipal perdait tout ou partie de son AAH (allocation aux adultes handicapés ). Le 16 octobre, les sénateurs ont mis fin à l’unanimité à cette situation inéquitable, permettant aux bénéficiaires de l’AAH de conserver leur allocation lorsqu’ils sont élus maires ou adjoints au maire.
Lire l'article
Le nettoyage des dépôts sauvages coûte entre 340 et 420 millions d'euros par an aux collectivités

Brune Poirson rappelle, dans une interview au Parisien du 21 octobre, que la reprise des déchets de chantier triés sera gratuite à partir de 2022. Pour rappel, le nettoyage des dépôts sauvages coûte entre 340 et 420 millions d'euros par an aux collectivités et pèse in fine sur les contribuables. "C'est une question importante à traiter par les élus. Chaque situation locale sera différente, les choix se feront territoire par territoire"...      

Lire l'article

Pétitions en ligne : le CESE lance un label

Le Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE)  annonce le lancement d’un label  avec les plateformes Change.org et Mesopinions.com, en vue de favoriser l’interpellation du Conseil par les citoyens et à renforcer le débouché institutionnel des pétitions en ligne. "La voix citoyenne  entend peser de plus en plus dans le débat public et c’est la condition sine qua non pour une démocratie plus saine et réellement participative"...

Lire l'article
Les associations d'élus locaux dénoncent une ponction de l'Etat de 25 millions d'euros sur les budgets locaux
Lire l'article

[Formation Cidefe] Gérer les polémiques et les crises

Cette formation se tient le 20 novembre 2019 au Cidefe
Les situations de crises jalonnent la vie publique des élu·e·s. Mais l’élection approchant, les tensions s’aiguisent, les polémiques peuvent prendre un tour plus personnel, le climat politique local peut vite se dégrader. Comment s’y préparer ? Quels sont les outils et le savoir-faire à développer dans de telles situations ? Objectifs : Identifier et anticiper les angles d’attaque potentiels, s’entraîner à y réagir sereinement...

Lire l'article