Vendredi 21 juin 2019

La collecte des soutiens à l’organisation d’un référendum sur la privatisation d’ADP est ouverte depuis le 13 juin.

Au quatrième jour des validations des signatures (il faut un délai de 5 à 7 jours pour officialiser ces signatures)
253 274 soutiens ont été validés

Pierre Laurent interpelle Christophe Castaner
sur le référendum d'ADP

Le 20 juin dernier, Pierre Laurent sénateur de Paris, a interrogé Christophe Castaner sur le référendum d'ADP : : "Vous avez du mal à digérer l'affaire mais il faudra vous y faire ! "

"Depuis tout juste une semaine, la procédure de recueil de signatures en faveur d'un référendum sur la privatisation d'ADP a été lancée. C'est une première ; une expérience démocratique inédite. La question est : la plus grande plateforme aéroportuaire de France restera-t-elle publique ou sera-t-elle livrée à des actionnaires, comme les autoroutes ? Or côté Gouvernement, c'est le silence radio : ouverture du site le 13 juin en catimini, aucune allusion dans les discours de politique générale du Premier ministre, aucun compte rendu de la rencontre au ministère de l'Intérieur avec les parlementaires qui ont lancé la démarche. Vous avez du mal à digérer l'affaire mais il faudra vous y faire ! Pas de compteur officiel mais une association en a créé un, qui affiche 235 832 signatures ce matin déjà. Il faudra y ajouter les nouveaux inscrits. Comment élargir la communication auprès du grand public ?. Quand mettrez-vous en place le comité de suivi ? Quels outils de communication mettrez-vous à disposition des maires pour impliquer les citoyens ?"

Dans sa réponse, Christophe Castaner réfute vouloir compliquer la procédure de recueil des signatures et annonce que dès qu'il y aura des signalements de dysfonctionnements, ils y remédierons. La loi n'autorise pas de campagne officielle ni de financement des partis qui participent à cette campagne. Mais chaque maire qui sollicite un « agrément » pourra l'obtenir et sera accompagné. L'Intérieur, qui travaille sous le contrôle du Conseil constitutionnel, n'a qu'un but : que l'outil permette à chacun de s'exprimer.
Lire l'article
Gilles Leproust écrit au Préfet concernant les dysfonctionnements du répertoire électoral unique.

Le 19 juin dernier, Gilles Leproust, Maire d'Allonnes (72) a envoyé un courrier au préfet de la Sarthe concernant les dysfonctionnements du répertoire électoral unique (REU). Il lui demande "qu'en sera-t-il pour les futures scrutins et plus particulièrement pour l'élection municipale de 2020 où les administrés/électeurs se déplacent massivement pour exercer leur droit de vote ?..

Lire l'article
L’accès à la cantine scolaire : prévenir les discriminations pour favoriser l’égalité de tous les enfants

Le Défenseur des droits, Jacques Toubon, a rendu public le 20 juin un rapport intitulé « Un droit à la cantine scolaire pour tous les enfants ». Il constate que l’accès à la restauration scolaire, parfois difficile pour les enfants des familles à revenus modestes pénalisés du fait de tarifs élevés, reste souvent entravé par de véritables discriminations. 

Lire l'article
"Assises nationales pour l’égalité territoriale" le jeudi 27 juin à la Courneuve

Le 27 juin prochain à la Courneuve, se tiendront les Assises nationales pour l’égalité territoriale organisées par la municipalité. 10 ans après avoir porté plainte auprès de la Halde pour « discrimination territoriale », la Ville de La Courneuve a publié, le 15 avril dernier, "l'Atlas des inégalités territoriales" "L’Atlas des inégalités territoriales". le Programme des Assises Nationale pour l'Egalité Territoriale

Lire l'article

« La formation des élus est un enjeu technique et démocratique »
Interview de Sénatrice du Nord, Michelle Gréaume (groupe CRCE) dans le Berry Républicain du 20 juin 2019. Elle explique que "l'enjeux de la formation des élus locaux ? est double : Technique et démocratique.
Lire l'article
51 % des Français comptent voter pour leur maire actue

Les Français sont toujours très attachés au statut du maire. 68 % considèrent que leur maire est l’élu qui comprend le mieux leurs préoccupations. Pourtant, près de la moitié des Français (44 %) n’a pas l’intention de voter pour leur maire actuel ou le candidat qu’il soutiendrait. Parmi les raisons le renouveau politique arrive en tête, suivi d’une non-appréciation de la personnalité du maire et un mauvais bilan de ce dernier.

Lire l'article

[Formation du CIDEFE] Coopération décentralisée : mobiliser la diversité enrichissante des territoires

Cette formation se déroulera le jeudi 4 juillet au CIDEFE (Porte de Montreuil). Objectifs : Exposer les opportunités et l’univers des engagements internationaux envisageables..

Lire l'article