Parlement

Déclaration de politique générale du premier Ministre devant l’Assemblée nationale, réaction de Stéphane Peu

Le Premier ministre Jean Castex s’est adressé hier à l’Assemblée nationale pour sa première déclaration de politique générale.

Les principales annonces du premier Ministre :

  • Un « droit à la différenciation » des territoires devrait être consacré dans une loi organique
  • Soutien aux investissements des collectivités territoriales, notamment ceux orientés vers le développement durable et l’aménagement du territoire.
  • Accélération de l’agenda rural, en priorisant le déploiement du programme petites villes de demain.
  • D’ici fin 2021, tous les territoires devront être dotés de « contrats de développement écologiques ».
  • 20 milliards d’euros du plan cibleront la rénovation énergétique, la réduction des émissions des transports et de l’industrie, les circuits courts alimentaires, le soutien aux technologies vertes -notamment les « batteries » -, ou encore le fait de mieux recycler et de moins consommer.
  • « Un plan vélo très ambitieux » et contractualisé avec les collectivités
  • Accentuation du déploiement des réseaux: haut débit, réseaux d’eau et d’assainissement
  • Sauvegarde des petites lignes ferroviaires.
  • Lutte contre l’artificialisation des sols par l’adoption d’un moratoire sur les nouveaux aménagements de centres commerciaux en périphérie
  • 40 milliards d’euros à la reconstruction de l’industrie
  • Fonctionnaires: toutes les créations d’emploi qui seront autorisées par le projet de loi de finances pour 2021 seront affectées, sauf exception justifiée, dans les services départementaux de l’Etat et aucun dans les administrations centrales.
  • Répression des incivilités du quotidien : création des « juges de proximité »
  • Projet de loi contre les séparatismes présenté en Conseil des ministres à la rentrée.
  • Augmentation des moyens des forces de l’ordre et plus grand déploiement de la police de sécurité du quotidien.
  • Mise en oeuvre de la réforme des retraites universelle par points
  • Allocation de rentrée scolaire : revalorisation de 100 euros « de façon exceptionnelle »
  • Six milliards d’euros investis dans le système de santé, venant s’ajouter aux 13 milliards d’euros de reprise de la dette hospitalière.
  • Des repas à un euro pour les étudiants boursiers dans les restaurants universitaires dès la prochaine rentrée.
  • Développement du port du masque et intensification de la politique de dépistage.

Stéphane Peu, député de Seine-Saint-Denis, invité de Parlement Hebdo sur LCP est revenu, notamment, sur cette déclaration de politique générale :

Cet article a 1 commentaire

  1. merci sthépane peu , très clair

Laisser un commentaire

Fermer le menu
amet, sed diam Lorem Nullam lectus consectetur elementum
×
×

Panier

CIDEFE