Finances

Crise sanitaire : plus d’un tiers des communes envisagent d’augmenter leur taxe foncière dès 2021

Afin de faire face à un nouvel effet de ciseaux en 2021, une part importante des collectivités du bloc communal envisage d’actionner le levier fiscal. Malgré l’impact de la crise sanitaire, elles prévoient toutefois de maintenir leurs investissements en 2021.

« L’idée que ça n’irait pas si mal ne correspond pas à la réalité vécue dans les territoires. »  Avec un impact de 6 milliards d’euros sur trois ans sur les finances publiques locales, la crise sanitaire n’aurait pas été si indolore que ça pour les communes et EPCI. Elle les aurait même « fortement affectés », et bien plus que ne le laissent entrevoir le gouvernement et la mission du député du Gers Jean-René Cazeneuve (LaREM) qui s’est attelée à la question.
C’est en tout cas le message qu’ont voulu faire passer, hier, les représentants de l’AMF lors de la présentation d’une enquête de l’association – menée avec La Banque des territoires – sur les conséquences de l’épidémie de covid-19 sur les finances du bloc communal.

Au sommaire :

  • Taxe foncière : des hausses de 2 à 3 % en moyenne
  • L’effet de ciseaux « pourrait se poursuivre en 2021 et en 2022 »
  • Maintien de la plupart des prévisions d’investissement
  • Le retour des contrats de Cahors ? « une inanité »

Lire la suite sur MaireInfo

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Phasellus id porta. neque. dictum Praesent amet, Aenean
×
×

Panier

CIDEFE