Culture

Coronavirus : « Sachez, Monsieur le Président, que nous ne laisserons plus nous voler notre vie… » : Annie Ernaux

« Prenez garde, Monsieur le Président, aux effets de ce temps de confinement, de bouleversement du cours des choses. C’est un temps propice aux remises en cause. Un temps pour désirer un nouveau monde. Pas le vôtre ! », par l’écrivaine Annie Erneaux.

Voir son texte 

Cet article a 1 commentaire

  1. Tellement juste.
    je doute cependant que ce gouvernement l’entende, malheureusement.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
consectetur dapibus nunc mattis Praesent libero. odio at ipsum
×
×

Panier

CIDEFE