International

Coopération décentralisée : comment les collectivités peuvent « s’engager à l’international »

La Délégation pour l’action extérieure des collectivités territoriales (DAECT) livre, dans un guide publié le 28 septembre à l’attention des collectivités, un mode d’emploi intéressant pour développer leur action au-delà de nos frontières. Jusqu’ici, 10 440 partenariats et jumelages, les plus représentés portant sur l’éducation, le social et la recherche (28 %) et l’économie durable (24 %), ont été engagés par seulement 4 700 collectivités territoriales. « Il y a donc des marges de progression », estime André Viola, vice-président de la Commission nationale de la coopération décentralisée.
Pourtant, « s’engager à l’international fait partie du mandat des élus et responsables territoriaux ». L’action extérieure des collectivités territoriales (AECT) est, en effet, « une compétence reconnue des collectivités territoriales », qui se fonde soit sur une délibération du conseil soit sur une convention. Il peut s’agir ici de convention de coopération, d’un jumelage, d’un pacte d’amitié ou d’une convention spécifique à un projet commun. Si les collectivités sont libres de choisir les projets qu’elles soutiennent, seuls des partenariats avec des entités reconnues par la France peuvent être conclus…

Lire le rapport complet
Lire la suite sur MaireInfo

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Donec suscipit sed venenatis leo consequat. ut Lorem ipsum ipsum
×
×

Panier

CIDEFE