Education

[Communiqué] Ne laissons pas le gouvernement abandonner l’éducation prioritaire !

Dans un communiqué du 3 décembre 2020, l’Association Nationale des Élu·e·s Communistes et Républicains réagit à l’annonce du ministère de l’Éducation nationale de l’expérimentation qui va être menée réformant l’éducation prioritaire dès la rentrée de septembre 2021 sur les académies d’Aix-Marseille, de Lille et de Nantes, expérience qui se généraliserait si elle était concluante et qui conduirait à la suppression des Réseaux d’Education Prioritaire (REP).

Le ministère de l’Éducation nationale a annoncé le 23 novembre qu’une expérimentation allait être menée réformant l’éducation prioritaire dès la rentrée de septembre 2021 sur les académies d’Aix-Marseille, de Lille et de Nantes, expérience qui se généraliserait si elle était concluante.

Les réseaux d’éducation prioritaire (REP) seraient remplacés par des contrats locaux d’accompagnement de trois ans entre les établissements scolaires et le rectorat suite à des appels à projets. Appels à projets, qui pour être rédigés surchargeront les équipes éducatives et mettront les étabissement en concurrence entre-eux. Beaucoup d’établissements seraient exclus du dispositif. Alors que nous assistons à un accroissement des difficultés d’enseignemment et des inégalités il est inadmissible que les élèves et le corps enseignant subissent une politique qui à terme vise la réduction des moyens.

Alors que plus de 200 maires ont envoyé la semaine dernière une lettre ouverte intitulée « pour l’égalité républicaine de nos villes et quartiers populaires » au Président de la République, cette expérimentation qui se traduirait par une suppression à terme des REP nous apparaît comme une provocation et serait catastrophique !

La suppression des REP remettrait en question le nombre limité d’élèves par classe, le dédoublement de classes et les moyens humains dédiés, les postes de coordinateurs REP, les formations spécifiques des enseignants, la prise en compte individualisée dans les apprentissages, l’ensemble des projets pédagogiques, sportifs, culturels portés par le dispositif…

Refusons d’abandonner l’éducation prioritaire ! Plus que jamais dans cette période ou la crise que nous traversons accentue les inégalités, nos enfants ont besoin d’une véritable politique nationale de lutte contre les inégalités sociales et scolaires.

L’Association Nationale des Élu·e·s Communistes et Républicains demande donc l’annulation de cette expérimentation ainsi que de véritables moyens pour renforcer le dispositif existant de réseaux d’éducation prioritaire qui soutiennent les plus fragiles.

Télécharger le communiqué

Laisser un commentaire

Fermer le menu
dapibus accumsan Donec ut efficitur. quis, massa
×
×

Panier

CIDEFE