Education

[Communiqué] L’éducation prioritaire en grand danger

Dans un communiqué du 26 novembre, l’Association des Maires Ville & Banlieue dénonce le remplacement des REP par un contrat de trois ans entre le rectorat et l’école ou l’établissement scolaire qui sera catastrophique pour les jeunes des quartiers à la lumière de la montée des inégalités sociales et des décrochages scolaires en raison de la crise sanitaire :

Le ministère de l’Éducation nationale a annoncé une expérimentation sur l’éducation prioritaire dès septembre 2021 dans trois académies (Aix-Marseille, Lille et Nantes).

Concrètement, les REP seront remplacés par un contrat de trois ans entre rectorat et l’école ou l’établissement.

Au moment où le dispositif « des cités éducatives » se développe pour améliorer la prise en charge éducative au sens large dans les quartiers populaires, cette annonce envoie un signal contradictoire et des plus inquiétants. De plus, la montée des inégalités sociales et scolaires dûe à la crise sanitaire a entrainé du retard et du décrochage scolaires. Adopter cette mesure serait catastrophique pour les jeunes des quartiers.

Au moment où plus de 200 maires se sont mobilisés pour alerter le Président de la République sur les risques de décrochage des quartiers populaire, la déconcentration à l’échelle académique va faire disparaître la seule politique nationale de lutte contre les inégalités scolaires.

Pour l’association Ville & Banlieue, cette mort annoncée de l’éducation prioritaire est tout simplement inacceptable.

Nous demandons l’annulation de cette expérimentation.

Télécharger le communiqué

Laisser un commentaire

Fermer le menu
venenatis velit, Praesent ut id dictum non ipsum Donec libero.
×
×

Panier

CIDEFE