Cérémonies du 11 Novembre : « format très restreint » et public interdit

Bien des maires se demandaient, ces derniers jours, ce qu’il convenait de faire pour les cérémonies du 11 novembre, en plein confinement. La réponse est venue hier, par un communiqué du ministère des Armées.
Il n’est évidemment pas question d’organiser les cérémonies dans les conditions habituelles : toutes les cérémonies, que ce soit au niveau national ou local, se dérouleront sans public. Se pose également la question de la présence d’anciens combattants, forcément très âgés donc particulièrement fragiles au regard de l’épidémie.
Il reste toutefois possible, dans les communes, de commémorer la journée de « la victoire et de la paix » et « l’hommage à tous les morts pour la France ».
Les règles sont simples : les maires « peuvent » – rien d’obligatoire donc – organiser un dépôt de gerbe au monument aux morts, « dans un format très restreint et en respectant strictement les mesures de distanciation ». « Cette cérémonie ne sera pas ouverte au public », insiste le ministère.
À titre d’exemple, on peut citer les préconisations du préfet de l’Essonne, qui a suggéré aux maires de s’inspirer des mesures mises en œuvre lors de la célébration du 8 mai dernier : les associations d’anciens combattants n’avaient pas été conviées afin de « protéger » leurs membres. La présence de porte-drapeaux était limitée à « un ou deux maximum », de préférence « jeunes ». Mais « leur présence n’est pas obligatoire », rappelle le préfet. Enfin, les bâtiments publics doivent être pavoisés, mais « sous réserve que les agents affectés à cette tâche puissent être mobilisés ».
Dans chaque chef-lieu de département, les préfets organiseront dans les mêmes conditions une cérémonie au monument aux morts, sans public là encore…

Lire la suite sur MaireInfo

Laisser un commentaire

Fermer le menu
consequat. leo. tempus venenatis, velit, ut eget elit.
×
×

Panier

CIDEFE