Territoire

Bertrand Munch nommé directeur général de l’Office national des forêts malgré la protestation des syndicats

En ayant recueilli un vote négatif à 59 %,  Bertrand Munch a fait l’objet d’une défiance inédite de la part du Parlement, qui a toujours su faire preuve de mesure dans cet exercice de contrôle des nominations. Le gouvernement est passé en force et l’intersyndicale dénonce dans un communiqué un défenseur de l’austérité et des privatisations : « Le Gouvernement, ici, a fait un choix très discutable, et par le fait très discuté, en ne proposant pas au Parlement une candidature qui réponde aux critères que tout établissement demande à son dirigeant. Les qualités personnelles du candidat, liées à son parcours professionnel très éloigné du terrain forestier comme rural ne sont évidemment pas mises en cause. Mais notre rôle est d’alerter sur l’inadéquation profonde d’un profil professionnel aux enjeux considérables qu’il devra traiter. Si l’on veut rendre un meilleur service – avant qu’il ne soit que moins cher -, il faut d’abord être en capacité de discuter des conditions et des enjeux techniques de ce service. La règle à calcul budgétaire à court terme n’a jamais fait la gestion durable du milieu naturel. »

 

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu
consectetur efficitur. eget ipsum adipiscing leo
×
×

Panier

CIDEFE