Politique

Atlas des inégalités territoriales, La Courneuve présente 18 exigences pour rétablir l’égalité républicaine entre les territoires

Alors que la contestation sociale est particulièrement forte depuis ces derniers mois, la ville de La Courneuve publie ce jour « l’Atlas des inégalités territoriales », qui dresse un constat sans concession : les choix politiques de l’État ces 20 dernières années ont contribué à un creusement profond des inégalités entre les territoires.

Des inégalités qui touchent désormais une diversité de territoires – des banlieues populaires à l’Outre-mer en passant par les territoires périurbains ou ruraux – et de domaines : la santé, l’éducation, le logement, la sécurité, la mobilité ou encore l’emploi.

En 2009, Gilles Poux, maire de La Courneuve, portait plainte pour « discrimination territoriale » auprès de la HALDE (aujourd’hui Défenseur des droits). Dix ans plus tard, la situation ne s’est pas améliorée, bien au contraire. Réduction des services publics, désertification médicale, baisse continue des dotations aux collectivités… sont le quotidien de milliers d’élus locaux. Avec eux, ce sont des millions de citoyens qui en subissent les effets et c’est l’égalité républicaine qui est menacée.

Parce que l’urgence de la situation le nécessite, la ville de La Courneuve formule 18 propositions – qualifiées d’exigences – à destination des pouvoirs publics, qui ont vocation à changer durablement la situation des territoires discriminés par l’État. L’enveloppe budgétaire des 18 exigences est estimée à 10 milliards d’euros par an.

 

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ATLAS >ici<

 

Du constat à l’action : 18 exigences pour rétablir l’égalité territoriale

  1. Instauration d’un moratoire sur tout dispositif visant à réduire les moyens de l’État à l’échelle du territoire national ;
  2. Création d’une autorité administrative indépendante (AAI) pour l’égalité républicaine ;
  3. Création d’un fonds d’égalité territoriale ;
  4. Instauration d’une obligation de mise à disposition des données brutes des services publics déployés par l’État ;
  5. Refonte des mécanismes de prélèvement et d’octroi de la péréquation pour une plus juste redistribution des richesses ;
  6. Création d’un service public de la petite enfance ;
  7. Dédoublement des classes pour les 6ème et 2nde ;
  8. Création d’un service public d’éducation à la langue française à destination des adultes ;
  9. Mise en place de contrats incitatifs à destination des fonctionnaires expérimentés pour les encourager à exercer au sein des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) ;
  10. Création d’un fonds d’incitation à l’installation de médecins en zones déficitaires ;
  11. Création d’un service national citoyen pour chaque Français et résident âgé de 18 ans révolus ;
  12. Création d’un statut de citoyen bénévole ;
  13. Déploiement des dispositifs expérimentaux d’éducation artistique et culturelle au sein des territoires faiblement pourvus ;
  14. Création d’une prime aux territoires bâtisseurs écoresponsables ;
  15. Création d' »emploi réussite », au sein des grandes entreprises qui bénéficient des dynamiques de développement des territoires ;
  16. Développement de la part des TPE/PME dans les marchés publics relatifs aux grands projets ;
  17. Mise en place de la gratuité des transports en commun à l’échelle du territoire national ;
  18. Création d’un fonds de réparation environnemental pour compenser les aménagements du territoire imposés par l’État.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
CIDEFE
sit id adipiscing commodo Sed quis, lectus venenatis fringilla sed ipsum