PolitiqueSantéSocial

Après les déserts médicaux, les déserts sociaux ?

L’UNA – qui comprend les CCAS – publie les résultats d’un sondage réalisé auprès de directeurs de services d’aide à domicile à but non lucratif. Il en ressort qu’une nouvelle demande sur cinq n’a pu être prise en charge intégralement en 2019 et que 65% des directeurs font état de ruptures de parcours. Le manque de personnel est à l’origine de 31% des refus de prise en charge et les deux tiers des directeurs disent avoir en permanence des postes vacants.

Localtis fait le point sur le sujet 

Laisser un commentaire

Fermer le menu
fringilla eget ante. lectus ipsum sed Aenean justo quis Praesent Donec suscipit
×
×

Panier

CIDEFE