Environnement

Approvisionnement électrique : la vigilance reste de mise cet hiver, en raison de la crise sanitaire

Grâce à une anticipation dès le printemps, et aux effets cumulés des décalages de plannings de maintenance des réacteurs nucléaires et des leviers pour maitriser la consommation, le risque de pénurie de courant cet hiver semble maîtrisé. En cas de vague de froid intense, principalement en février 2021, des difficultés pourraient néanmoins survenir, prévient RTE.

Selon les prévisions présentées ce 19 novembre par RTE, le gestionnaire du réseau national des lignes à haute tension, l’hiver 2020-2021 « reste placé sous vigilance particulière », principalement à cause de la crise sanitaire, laquelle a entraîné, outre des impacts importants sur la consommation d’électricité – actuellement encore inférieure d’environ 5% à la projection d’avant-crise -, une profonde désorganisation du programme de maintenance des réacteurs nucléaires. Est venu s’y s’ajouter le mauvais timing en quelque sorte de la fermeture de la centrale de Fessenheim en juin dernier. La situation de l’approvisionnement électrique semble néanmoins « plus favorable qu’anticipé au printemps », a tempéré le président de RTE, Xavier Piechaczyk, lors d’une conférence de presse, faisant valoir les nombreuses mesures correctrices prises depuis le début de la crise. En résumé : « un mois de décembre plus serein que prévu, un mois de janvier normalement tendu à cette période statistiquement la plus froide de l’année, et enfin un mois de février difficile ». Et toujours ce paramètre de la consommation « mouvant » pendant la pandémie et qui constitue « une incertitude supplémentaire », a-t-il souligné…

Lire la suite sur Localtis

Laisser un commentaire

Fermer le menu
risus. odio facilisis quis suscipit sed felis mi, dolor
×
×

Panier

CIDEFE