Associations d'élu·e·s

Agence nationale des territoires : Pour les départements de France, il faut trouver une articulation avec les agences départementales

Nombreux sont les départements qui ont mis en place des agences d’ingénierie pour épauler les collectivités dans leurs projets. L’avènement de la future Agence nationale de cohésion des territoires (ANCT) est vu d’un bon œil par les élus départementaux, à condition que celle-ci ne vienne pas empiéter sur ce qui se fait déjà et, surtout, que le préfet dispose de vrais moyens.

En clôture d’une nouvelle édition des « Ateliers des départements de France » le 13 septembre dernier à Orléans, le président de l’ADF, Dominique Bussereau s’est exprimé sur la future Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) telle que sortie du débat parlementaire. « Nous avions demandé qu’on ne recrée par une espèce de truc à Paris qui explique aux manants ce qu’il faut faire ».

« Si le préfet est tout seul pour être le guichet de l’agence, je ne vois pas très bien la nouveauté », explique-t-il. « Si, au lieu des 400 personnes qui seront à Paris, on mettait un ou deux chargés de mission au niveau des Sgar, des sous-préfets, des secrétaires généraux de préfecture… », suggère t-il, se disant « effaré du jacobinisme » des agences nationales qui ne veulent pas bouger. Et de prévenir : « Il ne faudrait pas que ce soit une coquille vide… »

L’association des départements de France publie son sur site un article de Localtis.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Phasellus libero dictum velit, ipsum massa
×
×

Panier

CIDEFE