Politique

ADP : un week-end de mobilisation est prévu les 16 et 17 novembre

950 000 soutiens déjà enregistrés, bientôt 1 million. Un résultat considérable, mais le doit bénéficier d’une dynamique supplémentaire.

Il manque plus de 3,7 millions de signatures pour obtenir ce RIP.

Hier, s’est tenue une Conférence de presse des parlementaires signataires de la PPL référendaire pour présenter de nouvelles initiatives.

Les parlementaires ont écrit au Conseil constitutionnel, au CSA et aux dirigeants des grandes chaînes pour que l’information circule à travers une grande campagne. Sans succès. « À chaque fois que nous organisons un événement, des gens nous disent qu’ils ne sont pas au courant et ils signent. Il faut donc que le message passe », explique Éliane Assassi. Des spots radio sont ainsi en préparation, et devraient être diffusés sur France Bleu et France Info. Financés par les élus, ils seront facturés 6 000 euros pour 30 secondes. 

Les parlementaires vont également demander à être directement reçus par le chef de l’État. « Il nous semble justifié que le président de la République accepte la mise œuvre de ce RIP ».

Des actions se multiplient sur le terrain avec les partis, syndicats et associations. « Il y aura une opération ADP le 19 lors du congrès des maires de France. Il faut les mobiliser : tous les maires, et pas seulement ceux des chefs-lieux de canton, peuvent organiser la collecte des signatures ». Un week-end de mobilisation est prévu les 16 et 17 novembre, puis une centaine d’initiatives avec plusieurs meetings jusqu’au 30 novembre.

L’idée est de maintenir sans cesse la pression et l’exigence démocratique.

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu
suscipit quis id tristique efficitur. Sed lectus ipsum
×
×

Panier

CIDEFE