Transport

Accord commercial UE-Mercosur : « ce texte est un accord nocif pour la santé, l’environnement et surtout notre agriculture

Le 28 juin 2019, les représentants de l’Union européenne et du Mercosur, le marché commun du Sud qui comprend plusieurs États de l’Amérique latine, sont parvenus à un projet de traité en vue de la signature d’un accord commercial de libre-échange. Le texte devrait supprimer à terme plus de 90% des droits de douane entre les deux marchés.

Cet accord soulève des fortes inquiétudes chez les agriculteurs européens. En France, la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA) et les Jeunes Agriculteurs se mobilisent contre ce qu’ils appellent une « remise en cause de notre agriculture, mais aussi de notre alimentation, de la santé des consommateurs et des engagements climatiques ».

Pour le groupe communiste au Sénat, « c’est un accord nocif pour la santé, l’environnement et surtout notre agriculture »
En savoir plus

Pour les députés communistes : « Il est urgent de repenser de fond en comble notre système d’échange et de production. Si l’on n’opère pas une réorientation rapide, nous courons à la catastrophe. Les politiques de libre-échange sont d’un ancien monde. Il faut insister sur la gravité du phénomène, le reste c’est du pipeau, du baratin, de l’habillage, et ça ne tient pas compte des priorités. »  (Intervention d’A. Chassaigne)

Pour rappel : Le Mercorsur (Mercado Común del Sur en espagnol, Mercosul en portugais) est une alliance économique des pays d’Amérique du Sud créée en 1991. Ses membres permanents sont l’Argentine, le Brésil, le Paraguay et l’Uruguay et le Venezuela (suspendu en 2017). La Colombie, le Chili, le Pérou, la Bolivie et l’Équateur, le Guyana et le Suriname ont le statut de membres associés.

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Phasellus amet, id, et, libero vulputate, dapibus ultricies ipsum fringilla elit. felis
×
×

Panier

CIDEFE