Numérique

Accessibilité des sites internet : les collectivités loin du compte

Le 23 septembre, les sites des collectivités auraient dû être accessibles aux personnes handicapées. Le retard est grand, mais des sanctions sont désormais prévues.

Comme les services de l’Etat, les collectivités avaient jusqu’au 23 septembre pour mettre la totalité de leurs sites internet, intranet et extranet en conformité pour qu’ils soient accessibles aux personnes en situation de handicap. Qui plus est, de tous les handicaps : visuels, auditifs, moteurs ou cognitifs.

Une charge de trop pour les territoires accaparés depuis le début d’année par la crise sanitaire ? Peut-être, mais le décret imposant l’échéance remonte à deux ans… Et, si la loi « handicap » de 2005 avait été respectée, les sites seraient accessibles depuis le 1er janvier 2012 !

La période du confinement a montré l’importance, pour tous, de pouvoir utiliser internet. « L’accès au numérique a été un vrai souci pour les personnes handicapées et les personnes âgées », note Soraya Kompany, architecte-urbaniste, spécialiste de l’accessibilité numérique. Des collectivités en ont pris conscience et recommencent, timidement, à se renseigner en vue de se mettre en conformité.

Mais leur nombre demeure limité.
La part des sites internet des pouvoirs publics accessibles reste d’ailleurs stable, ces dernières années, à 13 % seulement. Pourtant, depuis septembre 2018, les nouveaux sites doivent l’être. « Beaucoup l’ont fait », souligne Soraya Kompany. Mais pas tous…

Lire la suite dans la Gazette des Communes

Laisser un commentaire

Fermer le menu
accumsan ipsum mattis at velit, pulvinar id vulputate, ipsum suscipit
×
×

Panier

CIDEFE