Solidarité

À Paris, une « maison des coursiers » pour que les livreurs puissent se reposer

Un lieu où les livreurs à vélo pourront (enfin) se retrouver, se mettre à l’abri du froid, se reposer et avoir accès aux douches.

C’est une première. Dans le nord de Paris, et plus précisément dans le 18e arrondissement, un centre d’accueil s’apprête à ouvrir ses portes à destination des livreurs et coursiers de la capitale, dans un bâtiment municipal situé non loin du boulevard Barbès. « Un vœu qui fait écho à une vieille revendication des livreurs : avoir un lieu où se retrouver », résume Barbara Gomes, la conseillère de Paris [Groupe Communiste et Citoyen] à l’origine de cette idée.

La Maison des coursiers fonctionnera ainsi comme « un refuge pour se reposer, discuter, s’abriter du froid, avoir accès à douches et sanitaires ». Autant d’infrastructures et de confort élémentaire dont ces travailleurs itinérants étaient privés jusque-là. Au départ, l’idée est partie du constat que, depuis plusieurs années désormais, les livreurs (notamment de nourriture) se voyaient privés d’accès aux toilettes des restaurants. Cette initiative, qui pourrait donner des idées à d’autres arrondissements, est un moyen « de se mettre à l’abri et de retrouver un peu de dignité »

Lire l’article sur Konbini Food

Laisser un commentaire

Fermer le menu
neque. consectetur consequat. ut diam libero Aenean felis facilisis dapibus mattis
×
×

Panier

CIDEFE