Logement

A 6 mois des municipales, près de 8 locataires sur 10 font du logement une priorité

A six mois des prochaines élections municipales, le logement est toujours un élément aussi essentiel dans la vie des Français.

Selon un sondage Elabe-Alila pour BFM Business et La Tribune « Les locataires et le logement » publié le 20 septembre dernier :

  • 9 locataires français sur 10 considèrent l’offre de logement comme un critère important de l’attractivité d’une ville.
  • 78% les locataires français estiment que le logement devrait être une priorité lors des municipales.
  • Plus de 7/10 affirment que le scrutin municipal ne doit pas interrompre la délivrance de permis de construire.
  • 44% considèrent qu’il n’y a pas assez de logements sociaux et intermédiaires dans leur commune.
  • L’accès au logement est resté sans changement pour 58% des locataires français –  La situation s’est même dégradée pour 24% d’entre eux (33% en agglomération parisienne)
  • Près de 9/10 jugent que la liste d’attente pour obtenir un logement social ou intermédiaire est trop longue.
  • 74% des locataires français sont favorables au principe de quotas de logements sociaux dans les communes.
  • 64 des locataires français sont surpris d’apprendre que 8 Français sur 10 sont éligibles à un logement social ou intermédiaire.
  • Près de 50% des professions intermédiaires locataires et 1/3 des catégories populaires locataires (ouvriers, et employés) pensent ne pas être éligible à un logement social ou intermédiaire.
  •  Seulement 1/2 sait qu’il est possible d’acheter un logement social ou intermédiaire.
  • 32% des locataires font du prix le critère principal dans leurs recherches de logement.
  •  58% des locataires allouent un tiers ou plus de leur budget à leur loyer.

 

Cet article a 1 commentaire

  1. Sans doute le sondage est-il représentatif et correctement élaboré, même s’il mène à des constats ou bien forts connus depuis des années, ou bien qui seraient différents si une politique massive d’information était faite auprès des « publics » concernés, comme on sait le faire lorsqu’on souhaite vraiment que quelque chose soit connu…
    Ensuite je pense que la question du logement et de l’habitat reste très mal abordée, voire ignorée pour les petites communes, communes rurales le plus souvent, qui influent peu les statistiques et les sondages, mais nécessitent des mesures différentes souvent, et sont rarement prises en compte dans des réglementations et contraintes concernant le logement et l’habitat, notamment lorsqu’il s’agit du logement des jeunes et personnes modestes, et donc de la discrimination et de l’élitisme dans l’habitat.
    Cordialement

Laisser un commentaire

Fermer le menu
ante. ut dapibus at et, dolor. commodo justo libero. dolor sed tristique
×
×

Panier

CIDEFE