Insee

20 % des Français sont-ils victimes d’illectronisme ?

L’illectronisme concernerait 19 % des 15 ans et plus. Ce chiffre mérite explication. Une analyse extraite du Centre d’observation de la société.

Un cinquième des 15 ans et plus serait victime d’illectronisme selon les données 2017 de l’Insee. L’illectronisme est le pendant de l’illettrisme dans le domaine du numérique : « l’incapacité, pour des raisons matérielles ou par manque de compétences, d’utiliser les ressources et moyens de communication électronique », explique l’Insee. Cela signifie que 11 millions de personnes seraient touchées par ce qui s’apparente à une forme de pauvreté non monétaire. 28 % de la population auraient de faibles compétences en numérique, 26 % maîtriseraient les compétences de base et 27 % auraient de bonnes compétences.

Le taux d’illectronisme des 15 ans et plus mérite des explications. L’Insee le détermine à partir de l’utilisation d’Internet ou de logiciels dans quatre grands domaines : la recherche d’informations, la communication en ligne, la résolution de problèmes informatiques et l’utilisation de logiciels. Il ne s’agit pas d’une enquête sur les compétences en tant que telles, mais sur l’usage des nouvelles technologies : c’est le fait de ne pas les utiliser qui détermine l’illectronisme. Par exemple, une personne qui ne s’est pas connectée à Internet au cours des trois derniers mois ou qui n’a pas utilisé de logiciels dans l’année est supposée ne pas les maîtriser…

Lire la suite sur l’Observatoire des inégalités

Laisser un commentaire

Fermer le menu
luctus Lorem pulvinar Curabitur libero. dictum massa id
×
×

Panier

CIDEFE