Parlement

118 propositions pour une transformation économique sociale et écologique

Toujours d’actualité, retrouvez les 118 propositions formulées, fin septembre, par les député·e·s du groupe GDR à l’Assemblée nationale pour une transformation économique, sociale et écologique :

La crise sanitaire que nous affrontons depuis plus de 6 mois a cruellement mis en lumière la fragilité de notre hôpital et la dépendance de notre pays en matière de santé. Plus largement l’affaiblissement de l’État et les ravages provoqués par des décennies d’austérité et de politiques libérales sont désormais des réalités visibles et indubitables. Pourtant, face à l’évidence de cet échec, le gouvernement refuse de reculer. Nous députés communistes avons donc formulé 118 propositions pour une transformation économique, sociale et écologique devenue urgente et indispensable.

Lire les 118 propositions

Cet article a 1 commentaire

  1. sur l’énergie, ces propositions demandent à être rediscutées avec les communistes du secteur, car elles restent dans le cadre d’une transition écologique dominée par la marchandisation de l’énergie et la LTCEV dont il faudrait au contraire faire un bilan critique… On ne peut pas annoncer aux salariés du nucléaire que nous proposons de veilleur à leur reconversion !!! La loi LTCEV masque derrière le discours de l’urgence climatique les conséquences d’une part de la privatisation du secteur et d’autre part de l’engagement PS EELV d’entamer la sortie du nucléaire avec une première étape à 50%
    Le résultat est une augmentation de nos émissions carbonées sur 2018 et 2019, alors que des milliards sont consacrés aux ENR électriques intermittentes et presque rien en comparaison au développement des transports en commun… Or, en France, les ENR électriques ne contribuent en rien à la baisse de nos émissions, au contraire, puisque le photovoltaique émet plus que le nucléaire et que son intermittence oblige à compenser par du gaz. En septembre, pour la première fois depuis longtemps, la France a du démarré ces centrales au charbon… conséquence de la fermeture de Fessenheim…

    La lecture critique d’un camarade de l’énergie sur ces 118 propositions concernant l’énergie doit être connue. ( https://lepcf.fr/De-grandes-ambitions-communistes-pour-relancer-l-activite-economique)

    Nous avons besoin d’une critique radicale du discours de la transition énergétique en la caractérisant comme « capitaliste » et en appelant à un développement énergétique fondée sur la réponse aux besoins et le service public.

    Pierre-Alain Millet, adjoint au maire de Vénissieux (énergie, logement, développement durable) et conseiller métropolitain du Grand Lyon

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Nullam ut odio libero elit. consectetur suscipit
×
×

Panier

CIDEFE